en fr
Mettre en valeur et diffuser la parole et l'histoire des gens ordinaires.

Qui sont-elles, ces femmes sans-papiers ?


"Les petits papiers", soirée-débat du 26 novembre au cinéma La Clef, 75005 Paris.

Fanta et Nadia répondent à la question : comment êtes-vous venues en France ?

Dans le cadre du Festival culturel sur les migrations, Migrant’scène 2008, organisé par la Cimade.

A la suite de Fanta et Nadia, Ana Azaria donne le cadre général :

La grande majorité des femmes que l’on connaît sont venues avec visa de tourisme, seules et pour travailler, se construire un avenir pour elles et leurs familles.

Elles défient la société toute entière de leur pays. Elles partent, certes chassées par la misère et les guerres, mais elles partent aussi à l’offensive et non pas en victime. C’est une immigration qui est très battante.

La caricature de la femme qui vient en France pour faire des enfants et vivre des allocations familiales est fausse. Comme pour les hommes sans papiers, celui, celle qui ne travaille pas crève. Ils ne viennent pas pour être des assistés et on a besoin d’eux.

C’est un acquis de cette campagne (auprès de la population française) depuis Noël 2007, quand elle les voyait défiler avec leurs fiches de paye et leur feuille d’impôts.

Les femmes qui viennent sont des battantes, qui travaillent et qui sont debout.


60 textes de 3 auteur-e-s lus 18731 fois par 57022 personnes.