en fr
Mettre en valeur et diffuser la parole et l'histoire des gens ordinaires.
Accueil du site > Vidéos > Résistances > Les petits papiers > Sans-papières isolées, automne 2008 > L’association Femmes Egalité avec les sans-papières

L’association Femmes Egalité avec les sans-papières


"Les petits papiers", soirée-débat du 26 novembre au cinéma La Clef, 75005 Paris.

Ana Azaria et l’association Femmes Egalité

Dans le cadre du Festival culturel sur les migrations, Migrant’scène 2008, organisé par la Cimade.

L’association Femmes Egalité aide les femmes dans les quartiers populaires. Les femmes sans papiers y sont aussi et on est avec elles.

On travaillait déjà avec les femmes sans-papiers pour la défense des familles sans-papiers d’enfants scolarisés, pour le droit au logement, contre la violence et les problèmes de santé…

Avec le gouvernement Sarkosy, changement du contexte politique sous forme de bulldozer. Les premiers rassemblements de travailleurs sans papiers sont alors lancés par la CGT et Droit Devant.

Au départ, on ne voyait que des hommes car les femmes sont éparpillées dans la société. Puis les femmes sans papiers au travail ont commencé à en parler et se sont découvertes mutuellement.

La société française a besoin du travail de ces femmes.

Nous ne sommes pas un guichet administratif qui s’ouvre pour la régularisation, c’est une lutte, un combat, avec le risque de s’afficher.

En décembre 2007, a lieu la 1e manifestation avec banderole de "régularisation des femmes sans papiers, surexploitées et oubliées".

Les syndicats doivent s’adapter à ces femmes isolées au travail. Avant c’était nous qui parlions. A Villejuif, ce sont elles qui ont pris la parole devant les médias. Sans peur, elles sont sorties de l’ombre. Par là, on a avancé beaucoup.

Quelle est la situation actuelle, malgré la difficulté d’établir un vrai rapport de forces sans fiche de paye et sans contrat de travail ? Au début, quand on ouvre une brèche, c’est une bagarre.


60 textes de 3 auteur-e-s lus 17551 fois par 56246 personnes.