en fr
Mettre en valeur et diffuser la parole et l'histoire des gens ordinaires.

Con­fé­rence de presse et tam­bours


Le 18 juillet en fin de mati­née, le blo­cus par les CRS du local nou­vel­le­ment occupé, rue Bau­de­li­que, était levé. Mais le direc­teur de la CPAM (Caisse pri­maire d’assu­rance mala­die) de Paris, pro­prié­taire des lieux, main­te­nait sa demande d’expul­sion.

Après juge­ment en référé le 24, puis publi­ca­tion du non-rejet de la demande d’expul­sion le 29, les tra­vailleurs sans-papiers qui ont occupé ces locaux pour y faire vivre un Minis­tère de la Régu­la­ri­sa­tion de tous les sans-papiers, dis­po­sent de 3 mois au mini­mum de répit dans les lieux. Sis­soko et Socé inter­vien­nent le 30 au matin, lors d’une con­fé­rence de presse, pour ras­su­rer cha­cun tout en inci­tant à y orga­ni­ser col­lec­ti­ve­ment la lutte. Les tam­bours don­nent le ton.


60 textes de 3 auteur-e-s lus 20681 fois par 58355 personnes.